Olá !

Hello Porto! Nouvelle destination européenne, la ville nous plaît et nous a été largement conseillée. Nous avons la chance d’y partir après la saison touristique et surtout avec la douceur climatique de fin septembre. Ce séjour n’a pas nécessité de longue préparation, néanmoins nous savons quoi faire. 😛

flight_takeoff

NANTES 🇫🇷

Aéroport Nantes Atlantique (NTE)

Nous y voici ! Il s’agit de la première fois que nous voyageons depuis Nantes. Tout petit et paisible, cela contraste avec la frénésie des aéroports parisiens.

Pourtant l’embarquement ne se déroule pas dans le plus grand calme. Vol surbooké, une grande vitre qui explose à proximité, une attente interminable, mais nous parvenons à décoller ! Ouf !

flight_land

PORTO 🇵🇹

Aéroport de Porto-Francisco Sá-Carneiro (OPO)

Landed ! il fait chaud, aucun nuage n’est présent dans le ciel, ça sent les vacances ! 😀 Je presse Laure à la sortie de l’aéroport, car le bus que nous avions repéré avant notre arrivée devrait partir d’une minute à l’autre… mais restera un mystère haha. Heureusement, plusieurs autres compagnies effectuent cette liaison avec des dessertes plus ou moins similaires.

directions_bus

Gare 24 de Agosto

Campo 24 de Agosto 125, 4300-096 Porto

L’arrivée dans Porto se fait dans une importante gare routière. Le trajet s’effectue en 40 minutes, pour un prix de 2 €/personnes. Notre appartement se situe à quelques encablures à pieds d’ici, du sur-mesure😛.

local_hotel

Domus 21 Apartments Entreparedes

Rua de Entreparedes 62, 4000-198 Porto

Notre logement se trouve dans le quartier de Batalha, idéalement situé, à la fois des gares et du centre historique. L’appartement lui-même est grand, lumineux et propre, c’est un vrai plaisir ! Le check-in se fait finalement par SMS avec les instructions d’entrée. La personne que nous avons par WhatsApp est adorable.

restaurant_menu

Porto á Prova

Rua de Santo Ildefonso 190, 4000-507 Porto

En dépit de l’heure, nous nous empressons de trouver une table qui nous plaît pour ce premier repas. Et pour une première rencontre avec la gastronomie locale, elle n’est pas si mal ! Vins portugais, planche de charcuterie et fromage, et en dessert une sorte de yaourt blanc vanillé ainsi que des Pastéis de nata.

Rassasiés, les valises posées, nous partons arpenter les rues de Porto.

Les façades donnent un charme unique à la ville, recouverte d’azulejos ou en matériaux bruts, c’est très joli à voir !

place

Praça de Batalha

Voici la place de Batalha et la statue du Roi Pedro V commémorant une bataille du 10e siècle.

location_city

Igreja de Santo Ildfefonso

R. de Santo Ildefonso 11, 4000-542 Porto

Jouxtant la place de Batalha se trouve cette belle église. Il s’agit de la première d’une longue série haha ce n’est pas ce qu’il manque à Porto et nous ne nous privons pas d’admirer les différences architecturales entre ces édifices.

Les étroites ruelles de la ville sont très agréables à arpenter, elles fourmillent de détails, de couleurs, un régal visuel !

Nous approchons de la cathédrale de Porto, la vue surplombant les toits de la Cidade Invicta est plaisante, il y a là encore de la couleur, du relief et du soleil.

location_city

Sé do Porto

Terreiro da Sé, 4050-573 Porto

Lorsque nous arrivons à la Cathédrale de Porto, une foule compacte attend la sortie des jeunes mariés, nous en faisons discrètement de même par curiosité !

La place se vide à mesure que le joli couple uni s’éloigne, nous continuons donc notre balade.

Nous descendons toujours en direction du Douro et nous cessons de nous dire qu’il faudra bien remonter tout ce dénivelé sur le chemin du retour ! Il est chouette de profiter des nombreux belvédères offrant des vues panoramiques sur la ville.

place

Praça Ribeira

Cais da Ribeira 47, 4050-511 Porto

Le Douro ! Le Douro ! L’effort en vaut la peine, les rues sont superbes, comme perdues dans le temps, et l’ambiance y est très chaleureuse. Mais cette fois, elles laissent place à l’agitation des quais. Il y a beaucoup de monde, de la musique, beaucoup de gens en terrasse, c’est plaisant de voir autant de bonne humeur !

place

Ponte Dom Luis I

Pte. Luiz I, Porto

Nous avions hâte de le voir ! Et bien qu’il soit impressionnant en photo, la réalité l’est davantage ! Pris d’un sentiment de vertige, nous l’empruntons pour rejoindre la rive d’en face.

flag

VILA NOVA DE GAIA 🇵🇹

Que c’est bon de revenir sur la terre ferme ! Le pont est bien pratique et ne laisse paraître aucune faiblesse, néanmoins le passage des voitures sur la partie basse et du balai de tram sur le tablier supérieur fait trembler la structure.

Vue d’ici Porto semble plus petit, mais la dénivellation de la ville se remarque d’autant plus. Sur ce quai, l’ambiance change. Des terrasses de bars, caves plus imposantes, mais toujours autant de musique ! 😀 En traînant sous les tonnelles du marché, nous comprenons que le liège est une spécialité locale, c’est étonnant tout ce qu’il est possible de faire avec ce matériau !

Même si Vila Nova de Gaia semble faire partie de Porto, la différence entre les deux est notable. On nous a expliqué qu’à l’époque Porto était une ville fermée avec de nombreuses règles comme celle de ne pas consommer d’alcool. C’est alors que des caves ouvrirent sur la rive opposée. Cela a permis aux habitants de n’avoir qu’à traverser le fleuve pour se divertir.

restaurant_menu

Beira Rio

Av. de Diogo Leite n 64, 4400-111 Vila Nova de Gaia

Le choix est cornélien, d’innombrables restaurants tous plus appétissants les uns que les autres se trouvent sur les quais. Nous remontons la jetée jusqu’à tomber sur celui-ci. La carte nous plaît, l’endroit aussi alors c’est parti ! Réjouis de voir tout un tas de spécialités, nous ne savons où donner de la tête. Nous faisons connaissance avec notre serveur qui parle parfaitement français puisqu’il a fait ses études dans l’université voisine de celle de Laure, drôle de coïncidence. 😀

On commence par un délicieux chorizo grillé avec un verre de Porto (obligatoire haha). Puis en plat, nous choisissons tous les deux le fameux Francesinha. MAIS POURQUOI !? Pourquoi ce plat est-il autant plébiscité ? Pour être honnête avec vous, c’est un croque-monsieur baignant dans une sauce très très salée le tout recouvert de fromage fondu. Wôw ! Les frites nous sauvent la mise haha. Nous nous étions fait une autre idée à son propos.

Le Douro de nuit, c’est magnifique ! Les lumières de la ville se reflétant dans le fleuve donnent des airs de village enchanté. De quoi y rester de nombreuses minutes.

Nous nous dirigeons vers le pont afin de retrouver Porto et aussi notre dodo. Mais c’était sans compter sur cette petite boulangerie de rue. Il y a foule, une famille de Français nous confirme que c’est délicieux… Plus le choix, nous voici pris en otage par les Pastéis de nata… Humm. Et pour apprécier davantage le moment, nous nous asseyons sur un muret aux abords du fleuve pour manger tout en profitant de cette superbe vue. La dolce vita.

Fini de repousser l’épisode fatidique de la remontée… Plusieurs options sont proposées par Google Maps, les escaliers de droite, de gauches ou d’attendre le funiculaire du lendemain. Heureusement que nous sommes encore jeunes !

Nous arrivons au sommet 210 marchés plus tard (oui, nous les avons comptées deux soirs de suite pour entre certains😂). Il faut régulièrement se retourner pour avoir le souffle coupé par la vue (bien que la montée elle-même se chargera de vous le couper).

Il serait mentir de dire que la soirée fut longue une fois de retour à l’appartement. La fatigue l’emporte.

Boa Noite !

😴

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments